Les montagnes ne vivent que de l’amour des hommes. Là où les habitations, puis les arbres, puis l’herbe s’épuisent, naît le royaume stérile, sauvage, minéral ; cependant, dans sa pauvreté extrême, dans sa nudité totale, il dispense une richesse qui n’a pas de prix : le bonheur que l’on découvre dans les yeux de ceux qui le fréquentent

Gaston Rébuffat

Je me suis toujours senti extrêmement fragile face aux éléments : d’un côté, un squelette avec de la chair autour ; de l’autre, les forces auxquelles on se frotte, le rocher, la glace, la tempête

René Desmaison

recent posts

0 | 10 | 20 | 30 | 40

breves